Kinderzimmer, Valentine Goby

Publié le par Le Colibri

Histoire

En 1944, Mila est enceinte lorsqu'elle est déportée à Ravensbrück pour raisons politiques (elle codait des messages pour un réseau de résistance).

Au fil de son histoire, on découvre l'horreur du camp, la vie qui continue malgré tout : amitié, cadeaux, chants… Mais la mort n'est jamais loin.

Puis la kinderzimmer, chambre dans laquelle sont rassemblés les nouveau-nés. Malgré leur courte espérance de survie, un réseau de solidarité essaye d'améliorer leurs conditions de vie.

Mon avis

Basée sur de véritables témoignages, j'ai conscience qu'il s'agit d'une histoire romancée.

Pourtant, comme presse que tous les récits sur l'horreur des camps, celui-ci prend au tripes ; d'autant plus pour moi qu'il parle d'enfants à une jeune maman…

Et les horreurs de ces camps qui ont déjà été dites et redites ne sont ici qui évoquées, une toile de fond. Le cœur du roman est ailleurs, comme l'indique le titre : dans cette kinderzimmer, et aussi dans les relations qu'entretiennent ces femmes internées.

J'ai pleuré avant la moitié du livre ; l'amour que je porte à ma fille a largement contribué à la manière dont ce livre m'a affecté.

Alors bien sûr, il ne s'agit pas d'une divertissante lecture de plage, mais d'un livre intéressant, prenant, dérangeant.

À lire.

😃

Commenter cet article