Un été sans les hommes, Siri Hustvedt

Publié le par Le Colibri

Un été sans les hommes, Siri Hustvedt
Histoire

Une poétesse d’une cinquantaine d’années devient folle quand elle apprend que Boris, son mari depuis trente ans, veut faire une « pause » avec une femme bien plus jeune qu’elle. Pour se remettre, elle décide d’aller passer l’été dans la petite ville où sa mère habite (au sein d’un établissement pour personnes âgées).

Elle accepte d’y donner des cours de poésie à quelques jeunes adolescentes aux caractères différents. Et elle se lie d’amitié avec la jeune femme habitant la maison voisine de celle qu’elle loue, mère de deux jeunes enfants, épouse d’un mari colérique.

Mon avis

Je ne peux pas dire que j’ai aimé l’histoire, parce que j’ai souffert avec le personnage principal, imaginant tout à fait sa détresse qui serait mienne dans le même cas. Mais elle était intéressante : on découvre les questionnements de femme de tout âge, depuis les adolescentes de 13 ans prenant des cours de poésie jusqu’aux octogénaires de la maison de retraite, en passant par une jeune mère de même pas 30 ans et la narratrice, une femme mariée et délaissée d’une cinquantaine d’années.

L’histoire reste à mes yeux moins importante que la poésie : une succession de « belles » phrases et de « belles images », de pensées profondes, de répliques cinglantes, parfois quelques lignes de poèmes (qui sont un peu moins à mon goût). J’ai savouré ce livre comme un bon dessert, mâchant lentement pour profiter de chaque bouchée.

Je manque de mots pour exprimer mes sensations – un peu ballot pour faire la critique d’un livre ! En bref, même si l’histoire n’a rien de passionnant, le style m’a plu, je me suis retrouvée dans cette femme et dans son désarroi, j’ai apprécié la conversation que tient la narratrice par mail avec un inconnu, j’ai apprécié la manière de jouer avec les mots, les métaphores, j’ai apprécié les divagations et réflexions, j’ai apprécié la manière dont elle s’adresse à nous parfois et à elle-même, avec un certain humour.

Je le conseille vivement à quiconque apprécie le style d’un livre, ou la poésie.

=D

Commenter cet article