Voyage au bout de la nuit, Céline

Publié le par Le Colibri

Voyage au bout de la nuit, Céline

Histoire

Cette œuvre très connu décrit la venin homme plutôt pauvre, Ferdinand Bardamu.

On le rencontre jeune homme, alors qu'il s'engage à l'armée sur un coup de tête à l'aune de la première guerre mondiale. Guerre à laquelle il participera sans y comprendre grand chose, en s'avouant lâche car il ne veut pas être tué.

Ensuite, il part pour les colonies dans les îles, travailler pour une compagnie d'exportation. Tombé malade à cause u climat moite, Bardamu est embarqué dans une traversée de l'Atlanique et arrive à New York. Mais la vie n'y est pas facile et Détroit, avec son usine Ford, offre plus de travail. Il y rencontre même une femme aimante.

Cela ne suffit pas à freiner ses envies de partir et Ferdinand revient en France pour achever ses études de médecine, et exercer dans une ville de banlieue.

Il travaille ensuite dans une maison de fous, où s'achève le récit de ses voyages et nombreuses aventures.

Mon avis

Le style familier et la narration subjective m'ont un peu déconcerté : le narrateur/personnage principal s'adresse à nous un peu comme à un copain.

Avec sa naïveté (qui s'estompe au fil des années et donc au fil des pages), il nous assène des vérités pas toujours très agréables...

Et pourtant on s'attache rapidement à ce jeune homme brut de décoffrage, avec sa naïveté, son rejet de la guerre et sa conscience. Et ce malgré ces vices, son attrait "démesuré" pour le sexe, et ses actions parfois répréhensibles... dont sa conscience surestime la gravité.

Si les critiques de la guerre, des colonies, de la vie miséreuse me semble très juste, l'ensemble du roman et des réflexions sont avant tout... déprimants.

L'angle selon lequel sont vus amour, honnêteté, famille, patronnât, armée, salarié, n'est pas celui des éloges mais plutôt de la critique acerbe qui en devient fatiguante.

En somme, même si je comprend ce qui a fait le succès de ce livre, sa lecture ne m'a pas été particulièrement agréable.

=|

Commenter cet article