Profession de foi du vicaire savoyard, Rousseau

Publié le par Le Colibri

Histoire

Il s'agit du récit fait de la part d'un précepteur à son élève, d'une rencontre que lui-même a eu dans sa jeunesse avec un vicaire, et de la profession de foi de ce dernier lui a explosé.

Elle prône une religion naturelle, essaye de prouver l'existence de Dieu et d'expliquer que le mal est un choix de l'homme.

Mon avis

Étant athée, tous ces textes qui sont soi-disant censés prouver l'existence de Dieu me font doucement sourire : ils ne prouvent rien du tout, je pourrais réfuter chaque argument.

Ici, à l'aspect religieux et croyant se rajoutent les élucubrations philosophiques : en bref, j'ai détesté.

La lecture ne m'a rien apporté : ni plaisir ni connaissances, juste un point de vue de quelqu'un que je méprise parce qu'il donne des leçons sur l'éducation en abandonnant ses propres enfants…

Quant à l'introduction, si elle apporte au moins de l'information, elle a été pour moi soporifique des premières pages lues…

Je n'avais pas choisi ce livre, j'ai du le lire il y a quelques années à l'école dans le cadre d'un ensemble de textes sur le mal. Ne choisissez pas non plus.

🙁

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article