Oh les beaux jours, Samuel Beckett

Publié le par Le Colibri

Histoire

Cette pièce de théâtre surréaliste raconte deux journées de Winnie, qui est graduellement ensevelie par un monticule de terre.

Elle étudie le contenu de son sac, échange avec son mari Willie dont les mots sont rares, et s'exclame que c'est encore une belle journée qu'elle a vécu !

Mon avis

Une pièce de théâtre est rarement agréable à lire – celle-ci particulièrement. Les nombreuses didascalies nous montrent que la mise en scène est réfléchie : plutôt que de la lire, on a plutôt envie de voir la pièce !

D'autant plus que l'aspect surréaliste est à lui seul suffisant pour perdre le lecteur. Dans le livre que j'ai lu, une seconde pièce de théâtre, « Pas moi », suit « Oh les beaux jours » : elle est encore plus absurde que la première !

Elle me fait dire que Samuel Beckett est un véritable artiste, surtout visuel : malheureusement il est difficile d'apprécier le résultat de son œuvre à la lecture… D'où mon avis mitigé.

À voir, pas à lire.

😐

Commenter cet article