Mes chères études, Laura D

Publié le par Le Colibri

Mes chères études, Laura D

Histoire

Une jeune fille de 18 ans au début du livre, issue d'une famille "modeste", part vivre dans la grande ville du coin après le lycée pour étudier l'espagnol à la fac. Elle emménage chez son petit ami, et travaille quelques heures par semaine dans une boîte de télémarketing pour payer le loyer et les factures.

Rapidement, cela ne suffit plus, et en surfant sur internet elle découvre des petites annonces "vénales" auxquelles elle répond : elle commence à se prostituer.

On saura également la fin de son histoire avec Manu, puis celle avec Olivier, rencontré dans un bar, et ses déménagements successifs. Elle finira par aller à Paris pour sortir de ce cercle infernal et reprendre une vie normale.

Mon avis

Alors, je vous préviens tout de suite, je n'ai pas du tout adhéré au personnage. Je voulais lire e livre depuis longtemps, et m'attendais à quelque chose du style "Christine F., droguée, prostituée", mais l'histoire de Laura m'a moins bouleversée.

Certaines scènes m'ont touché, je dois le reconnaître, et je ne pense pas le moins du monde qu'elle mérite son choix de prostitution. En somme, je ne veux pas du tout lui jeter la pierre, mais je reviendrais là-dessus plus tard. Laissez-moi d'abord cracher mon venin.

J'ai eu l'impression qu'elle essayait de faire pitié au lecteur et de l'attendrir sur son sort pendant tout le début du livre, qu'elle n'était pas convaincue et essayait de se convaincre elle-même, et ce n'était pas à mon goût. Si son sort mérite qu'on s'y attendrisse, on peut très bien le faire tout seul.

1. La pauvre petite n'avait pas d'autres choix que d'aller à la fac, pour des raisons financières, pur réaliser ses rêves... Mais si, il y a d'autres choix : les BTS qui se font au lycée, l'apprentissage bien sur !

2. Elle essaye de passer pour une étudiante modèle, une fille sage et enthousiaste : ce n'est pas comme si elle avait quitté le lycée sur un coup de colère et était partir de chez ses parents suite à une dispute avec son père.

3. Elle traite son copain de radin parce qu'il veut partager les frais liens à l'appartement : quels que soient les revenus de l'un et de l'autre ça me paraît tout à fait évident, pour que l'un ne se sente pas redevable et que l'autre n'ait pas l'impression de se faire avoir... Au bout d'un an à peine, elle voulait déjà se faire entretenir ?! Ok ce n'est pas lui qui paye, mais se faire entretenir par ses beaux-parents avec lesquels on ne s'entend pas c'est pas mieux..

4. Elle a tellement de travail entre les cours, les révisions, la société de telemarketing qu'elle en est épuisée. J'ai compté : 20h de cours + 15h de boulot = 35h / semaine. Soit moins d'heures de cours que ce que j'avais au même âge et je pense qu'en prépa j'avais aussi de quoi m'occuper en rentrant...

5. Elle se dit flatteusement bien trop mature pour son âge, mais s'en vante (ce qui n'est pas mature), n'a pas su maîtriser sa colère au lycée et tombe amoureuse en deux temps trois mouvements...

6. Elle semble tenir à son anonymat mais donne tellement de détails : nom de lieu, de gens, date, origine et relation avec ses parents, leurs rencontres, que ça m'étonnerait qu'ils ne se soient pas reconnu s'ils ont lu le livre...

Bref, avant que l'histoire ne devienne tragique, cette fille l'exaspération beaucoup et je n'étais pas dans de très bonnes conditions pour compatir.



Après tout ça, j'ai vraiment eu mal pour elle. Je m'imaginais à sa place et ce n'était vraiment pas confortable. Même si je n'aimais pas la manière dont c'était écrit, même si je m'attendais à pire, où à mieux, où je ne sais pas trop à quoi.

Parfois il y avait trop de détails, et parfois pas assez. Certaines scènes, certains clients étaient contés en détail, mais on devine qu'il y en a eu d'autres. J'aurais aimé, plutôt que des scènes qui m'ont profondément choquée (sa deuxième rencontre avec Joe), un aperçu du quotidien de la prostituée étudiante.

J'aurais aussi aimé savoir ce qu'elle est devenu (j'ai cherché sur le net, en vain), et espère malgré tout qu'elle s'en est sorti et à réaliser ses rêves...

Parmi les points que j'ai apprécié - si si, il y en a ! - on retrouve son premier baiser avec Olivier, très romantique, mais surtout une postface d'Eva Clouet donnant des chiffres et indications sur la prostitution étudiante. Ce livre était à écrire, une situation si fréquente dont on parlait si peu ! Mais il ne l'a pas été de la bonne façon pour moi.



=|

Publié dans Autres - français, =|

Commenter cet article