Meet me at the Cupcake Café, Jenny Colgan

Publié le par Le Colibri

Meet me at the Cupcake Café, Jenny Colgan

Histoire

Une jeune trentenaire, passionnée par la cuisine de cakes et cupcakes, travaille dans une entreprise immobilière. Quand elle est victime d’un plan de licenciement organisé par son chef et amant (qui tient bien moins à elle qu’elle ne le pensait), elle cherche du travail. C’est ainsi qu’elle finit par visiter un local qui lui donne envie de faire de sa passion un métier et d’ouvrir un Cupcake Café.

Là s’enchaine les péripéties : un banquier mignon (avec lequel elle finira par sortir), une autre personne voulant le local, peu de clients, un accident devant le magasin qui lui en amènera plus, le retour de son ex, le second retour de son ex – avec qui elle va vivre ! – avec un projet de réhabilitation du quartier qui ferait disparaitre son café.

Le tout ponctué des recettes envoyées par son grand-père, qui a détenu jusqu’à trois boulangerie et qui lui a tout appris, mais qui est malade… Sont aussi évoquées l’histoire d’Austin, dont les parents sont morts dans un accident et qui est devenu banquier pour subvenir aux besoins de son jeune frère ; celle d’Helena, colocataire et amie d’enfance d’Issy, infirmière rêvant presque au prince charmant, qui trouve l’amour dans les bras d’un jeune étudiant en médecine…

L’histoire finit presque bien : Issy garde le Cupcake Café, se met en couple avec Austin le banquier, qui l’a défendu face au projet de son ex Graeme. Malheureusement, le grand-père meurt…

Mon avis

Rien qu’à voir le livre rose, je me suis dit que ce n’était absolument pas mon genre de livre. Mais il fallait bien que je travaille mon anglais… Dès les premiers chapitres on devine la suite et la fin de l’histoire, même si on ne s’attend pas à toutes les péripéties.

La majorité des personnages est dichotomique : il y a les gentils, comme Issy, Pearl la serveuse, Helena, Austin, le grand-père ; et les méchants, comme Graeme (l’ex), la mère d’Issy. Les mères bourgeoises sont un peu entre les deux.

Globalement, je n’ai pas aimé ce livre pour ces raisons-là. Cependant, le personnage d’Issy est attachant, et on a envie pour elle que tout finisse bien et que l’histoire continue – voici ma seule note positive.

=(

Publié dans Autres - anglais, =(

Commenter cet article