Les quatre saisons de l'été, Grégoire Delacourt

Publié le par Le Colibri

Histoire

Il ne s'agit pas d'une mais de quatre histoires distinctes, légèrement liées par la présence de tous les protagonistes sur la plage du Touquet le 14 juillet 1999.

Quatre histoires, quatre couples d'âges différents : Victoire et Louis, jeunes adolescents, échangent leur premier baiser. Une femme de 35 ans retrouve son premier amour Jérôme. Monique, 55 ans, se transforme en Louise pour redécouvrir l'amour avec un certain Robert pas si inconnu. Pierre et Rose décident de finir leurs vies ensemble après 50 ans de mariage.

Mon avis

La première histoire m'a rendu sceptique ; elle me paraît banale.

La seconde ne m'a pas plu, le personnage de la mère célibataire de 35 ans n'a provoqué en moi aucune sympathie. Et je trouve que les liens entre les histoires, qui commençaient à se former, un peu surfait. En plus du lieu, des similitudes apparaissent au sein même des personnages : père absent ou mort… Dans quel but ?

La troisième histoire, celle du couple cinquantenaire, en plus de me plaire et de me donner confiance en l'avenir, m'a surpris ! Malgré la différence d'âge, c'est avec ce couple que je m'identifie le plus (ou plutôt que j'espère pouvoir m'identifier plus tard).

La dernière histoire est celle qui ressemble le plus c'est un conte de fée (même si globalement trois fins sur quatre sont heureuses). Un peu triste malgré tout, pleine d'émotions, elle m'a fait frissonner – j'ai eu la chair de poule jusque sur le visage, je ne savais pas que c'était possible !

L'ensemble est équilibré, beaucoup plus intéressant que ne l'auraient été les quatre récits indépendamment.

À lire cet été.

😃

Commenter cet article