Les Métamorphoses, Ovide

Publié le par Le Colibri

Les Métamorphoses, Ovide

Histoire

Au fil de 15 "livres", Ovide raconte des histoires mythologiques mettant en scène les dieux romains et leurs contemporains. En fil conducteur, les métamorphoses : plus de deux cents histoires relate une transformation, due aux dieux ou spontanée.

L'ouvrage suit globalement un ordre chronologique, se terminant au temps d'Ovide (environ naissance de J.-C.), et y englobe ces récits de métamorphoses. Parfois, des discours intégrés dans la chronologie principale permettent, pour un temps, de changer d'époque et/ou de lieux.

En fin de volume, des notes explicatives donnent au lecteur les éléments de culture nécessaires à la pleine compréhension des métamorphoses, de leurs contextes et des références évoquées par Ovide.

Mon avis

Cela faisait longtemps qu'il ne m'avait pas fallu plus d'un mois pour lire un livre... Et contrairement aux pressentiments qui étaient les miens avant de démarrer la lecture, ce n'était pas par ennui !

Il est vrai que l'épaisseur de l'ouvrage est conséquente, que l'auteur est contemporain de Jésus-Christ (ça, ça fait peur), mais il ne faut pas le voir comme une seule histoire. J'ai rapidement renoncé à la compréhension du livre dans sa globalité : pas assez de références de l'histoire mythologique (et pourtant j'ai lu Homère !) et pas assez d'intérêt.

Par contre, en prenant chaque métamorphose, chaque "sous-chapitre", comme une histoire indépendante, de nombreuses d'entre elles étaient intéressantes ! De belles images, des histoires d'amour, de vengeance... Mais cette division ralentit la lecture.

Parmi les points qui m'ont particulièrement déplu, on trouve les récits épiques de combat - très longs et très lourds ! Mais aussi la condition de la femme, violée sans cesse, le plus souvent en toute impunité, et parfois même en étant considérée coupable...

Parmi les points qui m'ont plu, le discours de Pythagore contre la nourriture carnée, et les histoires d'amour entre les dieux et les hommes, ou les histoires d'amour classiques, souvent pleine de leçons de vie !

Ensuite, j'ai découvert que la religion (chrétienne, en tout cas), n'a rien inventé, juste adapté des anciennes références - comme l'enfer !

Enfin, j'ai souri aux explications scientifiques hasardeuses.

Donc pourquoi pas piqué quelques histoires de ci de là, sans pour autant dévorer toutes les métamorphoses d'un coup ! Et je voudrais aussi souligner la qualité des notes, essentielles à la compréhension et l'appréciation des métamorphoses : malgré la gène que peut occasionner les allers-retors avec ces pages du livre, elles facilitent grandement la lecture !

=|

Commenter cet article