Le monde selon Garp, John Irving

Publié le par Le Colibri

Le monde selon Garp, John Irving

Histoire

Jenny Fields est, par choix, la mère célibataire de TS Garp. Infirmière, elle choisit de travaille dans un collège pour garçons réputé pour permettre à son fils d'y étudier.

Il y deviendra un bon lutteur et choisira sa voie : l'écriture.

Toute sa vie est trop détaillée pour que j'en fasse un résumé ici : on y apprend sa première fois, des relations avec les prostituées puis avec sa femme ; on suit la publication de ces écrits ; ok partage surtout ses angoisses de père ; sa mort.

Ce livre décrit bien évidemment le quotidien de Garp et sa manière de voir le monde, mais également la vie des gens qui l'entourent : sa mère devenue une célèbre auteur féministe malgré elle, sa femme professeur d'anglais, l'amie de la famille Roberta - ancien joueur de foot ayant changé de sexe.

Mon avis

Ce livre n'a pas le suspense d'une intrigue policière, ni l'univers des romans fantastiques, et pourtant on se plonge facilement dans le monde de Garp, et la lecture y est agréable.

Au delà du fait que le quotidien de Garp n'est pas vraiment ennuyeux, l'écriture n'est pas monotone : outre des citations d'œuvres ou de paroles de Garp ou de sa mère Jenny, on retrouve des extraits, chapitres ou textes complets, des publications de Garp, et les histoires qu'il raconte.

Il y a également une mise en abîme : le personnage principal est un écrivain, dans l'œuvre duquel on retrouve des éléments de sa vie. L'auteur en fait-il de même dans "Le monde selon Garp" ? Essaye-t-il de nous faire passer un message à ce sujet (celui donné par Garp) : l'important est l'œuvre et non l'auteur ?

A défaut d'être une autobiographie, c'est bien une biographie, qui suit TS Garp depuis avant sa naissance jusqu'après sa mort.

Un livre bizarre, que j'ai du mal à définir avec toutes ces histoires dans l'histoire ; il est à minima intéressant et divertissant.

🙂

Commenter cet article