Le Grand Meaulnes, Alain-Fournier

Publié le par Le Colibri

Le Grand Meaulnes, Alain-Fournier

Histoire

Un garçon de 17 ans, Meaulnes, vient en pension chez l'instituteur d'un village dont le fils, François, a une quinzaine d'années. Aventureux, il devient vêt le "chef" de la bande. Un jour, il décide d'aller chercher seul à la gare les grands parents de François, il se perd et ne rentre que trois jours plus tard.

Lors de son périple, il s'est invité à une noce bien particulière, où il a rencontré une jeune fille qui depuis préoccupe fortement son esprit. Il essayera en vain de retrouver le domaine de la noce pour la revoir, et partira à Paris pour trouver une adresse où un bohémien de passage lui a dit pouvoir trouver cette jeune fille aux périodes de fête.

Mais l'adresse est déserté. Il rencontre là une autre jeune fille, en deuil, qui attend devant la même maison. Il se lieront d'amitié et il lui promettra de se fiancer.
Cependant, on avait appris que le bohémien de passage n'était autre que Frantz, le jeune dont on fetait la noce au domaine, et Meaulnes découvre aussi que cette seconde jeune fille n'est autre que la fiancée qui s'était enfui ce soir là. Meaulnes souhaite les rassembler.

C'est là que François retrouve Yvonne, la première jeune fille, et organise une rencontre avec Meaulnes. Ils se marient. Mais sitôt mariés, Meaulbes reprend sa quête pour réunir les deux fiancés.

Il revient plus d'un an plus tard, une fois son projet accompli, pour apprendre la mort de sa femme et de son beau-père et qu'il a une petite fille.

Mon avis

Ce livre est pour moi le premier d'une longue série de relecture : je l'avais déjà lu il y a environ cinq ans, mais bizarrement , à part la première scène décrivant l'arrivée de François et de ses parents dans une nouvelle école, je ne me souvenais plus de rien. J'en avais cependant gardé un sentiment d'ennui... qui ne s'est pas confirmé.

Ce livre est une multitude de choses à la fois : l'histoire d'un grand amour, deux mêmes, puisque Frantz et Valentine comme Meaulnes et Yvonne ne cessent de se chercher pour finalement se retrouver ; l'histoire du passage de l'adolescence à l'âge adulte ; l'histoire d'une grande amitié aussi puisque François est présent pour épauler Meaulnes tout au long de l'aventure.

Il est ainsi plein de rebondissement, d'événements qui s'accumulent ; quand Meaulnes épouse Yvonne de Galais, j'ai pensé "tout est bien qui finit bien", mais c'était loin d'être le cas puisqu'il repart et qu'elle meurt... J'ai été mal à l'aise avec cette partie de l'histoire. Je voulais tellement les voir heureux !

Mais l'histoire est bien construite également, distillant plein de savant détails, permettant au lecteur de deviner ce qu'il en est parfois bien avant les personnages (ou bien mon subconscient se rappelait tout de même un peu ?).

J'ai doc vibré avec Meaulnes de cette vie manquée, rêvé avec lui du domaine perdu, mais aussi été bien triste pour François qui ne vit qu'à moitié, qui ne vit que par procuration les aventures de Meaulnes. C'est son rôle de narrateur, mais j'aurais malgré tout aimé le voir avec une fille ! Ou bien cette histoire d'amour est si belle qu'elle efface toutes les autres ?

Voilà ce qu'est le livre : romantique. Par ses amours perdues, par ses rêves d'enfance, par ses serments absolument tenus. Et c'est une vraie parenthèse qui nous amené dans la on du XIXème siècle.

=)

Commenter cet article