Le Cid, Corneille

Publié le par Le Colibri

Histoire

Rodrigue et Chimène sont amoureux et espèrent le mariage lorsque Don Diègue, père de Rodrigue, est nommé à un poste escompté par le Comte, père de Chimène.

Celui-ci gifle alors Don Diègue, qui est trop vieux pour défendre son honneur ainsi attaquée. Il demande à son fils de le faire à la place : Rodrigue tue le Comte ; le mariage des deux jeunes gens est alors plus que compromis.

Mon avis

Je le répète encore une fois, mais les pièces de théâtre sont rarement agréable à lire (je ne sais pas pourquoi je m'obstine), d'autant plus lorsqu'elles sont en vers.

Les premières scènes du Cid m'ont donc déplu, pour cela et également à cause de cette notion archaïque d'honneur, puis je m'y suis habituée.

J'ai croisé ensuite les nombreuses répliques encore célébrés aujourd'hui, qui m'ont fait réaliser le talent de Corneille.

De plus, le déroulement est dense, les actions s'enchaînent : malgré quelques tirades, pas le temps de s'ennuyer. Enfin, la fin est plutôt heureuse et c'est assez rare...

Donc je suis finalement satisfaite.

🙂

Commenter cet article