La communauté de l'anneau, JRR Tolkien

Publié le par Le Colibri

La communauté de l'anneau, JRR Tolkien
Histoire

Il s'agit du premier volume de la trilogie "Le Seigneur des Anneaux".

Il y a bien longtemps que Bilbon le Hobbit est revenu de son voyage avec l'Anneau Unique, permettant (entre autre) de rendre invisible celui qui le porte à son doigt. Devenu vieux, il décide de quitter la Comté avec des amis nains et lègue (presque) tout son bien à Frodon, son neveu - y compris l'anneau.

Encore près de feu décennies plus tard, Frodon doit quitter la Comté pour en éloigner le pouvoir maléfique de l'anneau. Il part avec trois amis et un premier voyage périlleux les amène dans un endroit sûr, chez le mage Elrond.

Malheureusement, ce n'était que le début du périple. La décision est prise de détruire l'anneau dans le feu qui l'a vu naître, au cœur du royaume de Sauron - le grand méchant.

Une compagnie réduite est constituée pour ce "voyage", et leur périple est long et dangereux.

Le tome ne se termine pas par la fin du voyage, mais par la dispersion de la communauté. La quête continuera dans le(s) tome(s) suivant(s).

Mon avis

En s'affranchissant de tout repère spatiaux-temporel, Tolkien nous invite à entrer dans son univers sans retenue : il a sa propre histoire, sa propre géographie, des peuples, sa magie, ses langages. C'est même un peu déstabilisant parfois, tant de nouveautés.

J'ai très rapidement fait un parallèle avec la saga Harry Potter - point plutôt positif pour moi qui ai vraiment adhéré aux aventures du jeune sorcier - : le seigneur des ténèbres, le vieux mage (ou magicien) puissant, la magie, les courageux inattendus, le peuple à part, la facilité de lecture - certainement en lien avec l'appartenance à la collection "folio junior".

Mais il y a aussi des différences, et le décrochement complet de la réalité dans l'œuvre de Tolkien en fait parti. Ces différences sont souvent les points qui m'ont moins plu... (Mais JK Rowling a eu l'avantage de passer après, et a sûrement lu Tolkien.)

La longue quête unique, même si elle est rythmée d'aventures, peut voir le roman s'étirer en longueur. Les nombreux chants ne sont non plus pas à mon goût - peut-être en anglais, avec les rimes, seraient-ils plus appréciables...

Enfin, de nombreuses questions (événements, créatures...) restent inexpliqués : peut-être aurons-nous toutes les clés à la fin de l'histoire, puisqu'elle ne correspond pas à la fin du tome ?

En tout cas, j'ai bien hâte de lire la suite - et la fin ! La lecture à même provoqué en moi (fait rare) l'envie de voir les films pour mieux imaginer tous ces paysages - même si la description des personnages en pâtira certainement...

À ce propos, je vous conseille fortement de voir ou lire Bilbo le Hobbit avant d'attaquer le Seigneur des Anneaux. C'est une bonne aide à la compréhension.

Pour finir, vous dire que j'envisage de lire toute l'œuvre de Tolkien suffira à résumer mon avis.

=)

Commenter cet article