Du côté de chez Swann, Marcel Proust

Publié le par Le Colibri

Du côté de chez Swann, Marcel Proust
Histoire

Ce premier volume d'A la recherche du temps perdu se décompose en trois parties :

- Dans la première, Combray, le narrateur relate les vacances de son enfance passées dans cette ville où vivait sa grande tante. Les contours changeant de sa chambre au levée du jour nous introduise dans la maison où l'enfant redoutait tant de devoir aller se coucher sans un dernier baiser de sa mère...



Ensuite, on découvre les promenades faites par la famille, puis par le narrateur grandissant, seul, du côté de Méséglise ou du côté de Guermantes.

- Un amour de Swann relate les différentes phases de l'histoire d'amour entre Swann, personnage apparaissant déjà dans la première partie, et Odette de Crécy. On la suit depuis les premières hésitations, le désir, la jalousie, et enfin la douleur puis l'indifférence.

- Pour terminer, Nom de pays évoque les envies de voyage du narrateur dans différentes villes françaises et italiennes, dont les noms lui suffisent à imaginer tout un univers.

Mon avis

Je suis partie à reculons vers ce grand classique que j'avais déjà entamé il y a quelques années... Et il m'a fallu du temps pour m'y mettre.

Les descriptions sont nombreuses, dès le départ, et on attend en vain une action plus palpitante. Mais une fois le rythme pris, les descriptions ne sont plus un inconvénient mais ce qui nous permet de plonger dans un monde, dans le souvenir du narrateur, pour les vivre avec lui...

Certains sont plus intéressants que d'autres, comme parmi nos souvenirs certains reviennent plus fréquemment et avec plus de force. D'autres sont également moins agréables à vivre, tels les douleurs de la jalousie et du délaissement vécues par Swann...

Tous s'enclenchent dans le mécanisme de l'écrivain, chaque souvenir en appelle un autre, si bien qu'on se retrouve tout à coup à mille lieues de là où on se trouvait quelques pages plus tôt, sans même s'en être rendu compte !

Et j'ai apprécié l'amour du narrateur pour la lecture, que je partage...

Somme toute, une lecture relativement agréable, mais à réserver aux amateurs de classique... J'attaque la suite !





=)

Commenter cet article