Cours, ma jolie, Lisa Unger

Publié le par Le Colibri

Cours, ma jolie, Lisa Unger

Histoire

Ridley Jones est une journaliste free-lance sans problèmes, jusqu'au jour où elle sauve un enfant d'un accident de voiture et que les circonstances l'amènent à la une de tous les médias.

Elle reçoit alors la photo d'un couple dont la femme lui ressemble étrangement et de leur petit fille, avec un message "Es-tu ma fille ?".

En posant des questions autour d'elle pour comprendre ce message elle réalise rapidement que sa vie a été jusque là plein de mensonge. Heureusement, son nouveau voisin du dessus plus que séduisant, Jake, tombe à pic pour l'aider à résoudre ce mystère. Mais le chemin jusqu'à la vérité - qui n'est pas toujours bonne à entendre - est long et semé d'embûches...

Mon avis

J'ai lu ce roman pour la première fois il y a plus de 8 ans : il m'avait suffisamment marqué pour que je me souvienne de l'histoire, mais le temps avait effacé les détails dans ma mémoire. Cette deuxième lecture a donc encore été très agréable.

J'ai vraiment aimé ce livre, et tout de suite, dès les premières lignes "Elle en arrivait parfois à souhaiter qu'il meure. Pas qu'elle ne l'est jamais rencontré ou qu'il ne soit jamais né, mais qu'il se fasse [...] tuer dans des circonstances violentes". La violence et la haine de cette introduction plongent de suite le lecteur dans l'ambiance du roman et l'amènent à vouloir connaître les circonstances et le dénouement.

Ensuite, j'ai apprécié les personnages principaux, Ridley et Jake, et le style s'adressant au lecteur ; même s'ils n'avaient rien d'exceptionnel ou d'originaux. C'est un policier bien monté.

Et puis surtout, certaines phrase, certains paragraphes m'ont particulièrement touché : j'en avais extrait plusieurs citations sur mon blog de l'époque.

Enfin, l'histoire et originale, il ne s'agit pas d'un simple meurtre, les rebondissements sont nombreux, le doute plane longtemps. Un peu trop longtemps même, puisqu'encore après la fin des interrogations restent en suspens, des actions restent sans explications (l'aide de Zelda ?). Et puis tout est bien qui fini bien dans le meilleur des mondes, et on s'y attendait un peu.

Malgré ça, je ne peux faire autrement que de conseiller la lecture de ce livre, comme on me l'avait conseillé à l'époque.

=D

Commenter cet article