The Handmaid's Tale, Margaret Atwood

Publié le par Le Colibri

Histoire

« The Republic of Gilead offers Offred only one function: to breed. If she deviates, she will, like dissenters, be hanged at the wall or sent out to die slowly of radiation sickness. But even a repressive state cannot obliterate desire – neither Offred’s nor that of the two men on which her future hangs. »

Mon avis

Ce n’est pas pour rien qu’elle connait ces dernières années un succès retentissant : cette histoire est prenante et peut provoquer chez le lecteur de nombreuses émotions.

Elle est originale mais pas farfelue : comme l’auteure nous le rappelle, chaque élément isolé s’est déjà produit dans l’histoire. On a tous entendu parler, ne serait-ce qu’en cours d’histoire, de régimes totalitaires ; avec cette impression généralisé du « ça n’arrive qu’aux autres », il ne me semble pas complétement incongru que la répression et le contrôle d’un régime comme celui de la république de Gilead puisse se mettre en place aussi facilement.

Bien sûr, le parallèle avec le récent mandat de Trump aux USA ajoute à la vraisemblance. Quant à moi, le récit de cette servante particulière a surtout résonné dans mon cœur de mère…

Et en plus du fond, la forme y est pour beaucoup. La manière d’écrire, d’évoquer plus que de raconter, laisse toute la place aux émotions pour s’installer. Cela nous rapproche également de l’ignorance relative dans laquelle sont maintenues ces servantes, et de la coiffe qui réduit leur champ de vision.

Je n’avais plus lu depuis un certain temps un livre aussi « passionnant », intéressant. Lisez-le à votre tour, découvrez la série (je vais le faire), et puisse cette histoire nous aider à avoir un œil critique sur les changements qui nous entoure. J’ai entendu parler d’une suite ?

 

😃

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article