Les sept piliers de la sagesse, TE Lawrence

Publié le par Le Colibri

Histoire

Lawrence est un officier de l’armée britannique envoyé en Arabie vers le milieu de la première guerre mondiale pour appuyer, lancer un mouvement de révolte des arabes contre les turcs, ces derniers étant les alliés des allemands.

Il nous raconte son parcours à travers le désert, pour convaincre des chefs arabes, faire le message entre eux et les britanniques, participer à des batailles et à leur organisation, réaliser des sabotages. Les événements se passent en 1917 et 1918, jusqu’à la prise de Damas par les arabes et les anglais.

Mon avis

J’ai toujours entendu des critiques de Lawrence d’Arabie, qui a manipuler les arabes pour servir les desseins de la couronne britannique et amener les Alliés à gagner la guerre. J’avais ça en tête tout au long de la lecture du livre.

Pourtant, surtout au début, il m’a paru droit dans ses bottes. J’ai apprécié son implication, son intégration auprès des arabes, et le fait qu’il ne délègue pas toujours le sale boulot. Cependant, dans le dernier quart du livre, quand justement il nous fait part de ses réflexions et de sa culpabilité, il m’a semblé beaucoup hypocrite (et j’ai beaucoup moins aimé cette partie).

Ce récit m’a beaucoup fait penser à « Sur la route » de Jack Kerouac (qui semble devenir une référence même si je n’ai pas adoré la lecture), avec le désert à la place des autoroutes américaines, les batailles au lieu des beuveries et des chameaux à la place des voitures bien sûr ! De la même manière, il y a un côté répétitif et monotone, et de la même manière, il réussit quand même à nous entraîner parfois.

Le récit est trop longuet et de loin pas assez passionnant pour rendre mon avis positif, même si c’est certainement un livre historique intéressant - à lire en version courte ?

 

😐

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article