Rien ne s'oppose à la nuit, Delphine de Vigan

Publié le par Le Colibri

Histoire

Lucile est une belle enfant issue d'une famille nombreuse dans laquelle des drames surviennent dès son enfance. 

Elle est rapidement solitaire et rêveuse, et ravie de s'échapper du carcan familiale lorsqu'à 18 ans, enceinte, elle épouse Gabriel. 

Mais le couple se sépare après quelques années et deux enfants, puis quelques errances amoureuses et professionnelles la plongent dans la dépression et la folie. 

S'en suit une décennie de tristesse et d'apathie, difficiles à vivre pour ses deux filles. 

Lucile réussit ensuite à s'en refaire surface, reprendre ses études, travailler, garder ses petits-enfants... et cette fois ce n'est plus la folie mais le cancer qui la terrasse. Malgré sa rémission, elle ne se remettra jamais tout à fait, et préférera mettre fin à ses jours dans un suicide planifié.

Mon avis

Delphine de Vigan écrit ici un livre sur sa mère comme tant d'autre l'ont déjà fait - rappelez-vous Justine Lévy, sur laquelle j'ai écrit ici il y a quelques mois. Autant vous dire que je partais plutôt sceptique. 

Mais le début du livre, l'enfance de Lucile dans cette famille nombreuse racontée depuis les premières fiançailles interrompues de sa mère à elle, m'a captivé. Les caractères de chacun, les drames... La vie de cette mère, Lucile, avant qu'elle ne soit mère. 

Déjà là, les ajouts de l'auteur concernant la construction du livre, chapitres insérés entre les autres chapitres racontant l'histoire, m'a dérangé : c'était simplement l'histoire de cette famille que je voulais connaître, pas le reste. 

Ensuite, mon intérêt a déchu sans disparaître tout à fait : les relations mère/filles, les reproches ne le concernaient pas ; je préfère prendre le récit comme une fiction ou une biographie, simplement. 

J'ai adoré les dates, l'ancrage dans le temps de cette histoire réelle, je n'ai vraiment pas aimé l'apparition de plus en plus fréquente de l'auteur derrière le narrateur. 

En bref, rien de révolutionnaire sur le sujet, juste une famille nombreuse pleine de caractères (forcément) dans laquelle se cache l'intérêt. 

 

🙂

Commenter cet article