Harry Potter and the Order of the Phoenix

Publié le par Le Colibri

Harry Potter and the Order of the Phoenix
Histoire

Après avoir assisté au retour de Voldemort, Harry passe le début de l’été chez son oncle et sa tante, avant de rejoindre ses amis et son parrain au 12, place Grimmauld : c’est là que se trouve le QG de l’Ordre du Phoenix, recréé pour contrer la montée en puissance du mage noir.

Mais pour le plus grand nombre, Harry POTTER et Albus DUMBLEDORE (directeur de Poudlard, l’école des sorciers) sont des menteurs dont l’objectifs est de déstabiliser le Ministre de la Magie, qui refuse de croire au retour de Celui-Dont-On-Ne-Prononce-Pas-Le-Nom.

C’est ainsi que débute la cinquième année d’Harry, Ron et Hermione à Poudlard, où le ministère a envoyé une « Grande Inquisitrice » pour interférer dans la direction de l’école.

Cette année sera rythmée par ses amours naissantes avec Cho, favorisée par la création de l’Armée de Dumbledore – puisque le ministère refuse de leur apprendre à se battre, les élèves vont le faire par eux-mêmes. Et les rêves répétitifs dans lesquels Harry, quand il ne court pas dans un couloir aux nombreuses portes, ressent les émotions les plus intenses de Lord Voldemort, ne cesseront pas malgré les cours particuliers d’Occlumencie dispensé par Rogue.

Mais ces rêves permettent-ils vraiment à Harry de voir dans l’esprit de Voldemort ? A moins qu’il ne s’agisse d’un piège, et qu’il ne soit manipulé… Quelle est cette arme, dont Voldemort essaye de s’emparer et qui est protégé par l’Ordre ?

Car après tout, ce n’est que le début d’une deuxième guerre, avec toutes les victimes qu’elle engende…

Mon avis

Si je relis et re-regarde toute la saga, en français, en anglais, c’est forcément que mon avis sera positf pour ce cinquième tome !

J’avoue malgré cela avoir entamé ce tome avec un peu d’appréhension : il semblerait que le personnage vraiment détestable de Dolores Ombrage, la grande inquisitrice, m’ait traumatisé lors de mes précédentes lectures. Finalement, même si je la haie toujours autant, elle ne prend pas tant de place dans le roman !

Bien sûr, il y a quelques incohérences, des points oubliés le temps de plusieurs chapitres, mais cet univers est passionnant, et il est aisé d’imaginer les détails de vie de tous les jours que JK Rowling ne nous raconte pas !

Et je suis toujours aussi étonnée du nombre de choses dangereuses que font ces adolescents – ce qui, bizarrement, ne me choquait pas à l’époque où je lisais ces livres quand j’avais l’âge des personnages – et des heures auxquelles ils se couchent ; de moins en moins au fur et à mesure qu’ils prennent de l’âge !

J’aimerai consacrée quelques lignes au personnage de Sirius, auquel je me suis particulièrement intéressé au fil de ma lecture. Je n’avais jamais remarqué que la description qu’Harry fait de lui jeune était si avantageuse, et qu’il y avait beaucoup de choses qu’on ne connait pas à son sujet ! Je me dis que l’histoire de la jeunesse des quatre Maraudeurs pourrait faire l’objet d’un autre livre de la part de l’auteur, mais j’en doute…

Je ne peux que vous conseiller e replonger dans la lecture de ce tome pour l’y voir apparaitre, lui et tous les autres personnages passionnants – Harry, Ron, Hermione, Ginny, Fred et Georges, … : tous ceux avec qui on aurait bien aimé aller à l’école des sorciers !

Et même si mon dernier visionnage a à peine plus d’un mois, j’ai hâte de regarder les films à nouveau, tout comme j’ai hâte d’arriver à la lecture du sixième tome !

😃

Commenter cet article