Apollon et les putains, Carlos Fuentes

Publié le par Le Colibri

Apollon et les putains, Carlos Fuentes

Histoire

Un acteur américain, jouant principalement dans des séries, ne se voit plus proposer de rôles depuis qu'il a obtenu un oscar pour un film italien.

Au premier soir de ces vacances à Acapulco, il fait la fête dans différents endroits pour finir dans un club où des hommes regardent des femmes presque nues danser, sans avoir le droit de les toucher.

L'acteur invite 7 d'entre elles ainsi que leur maquerelle, à passer la journée avec lui sur un bateau. Il va mourir en couchant avec elles, et le bateau dérivera jusque sur une côte, personne à bord ne sachant le naviguer.

Mon avis

Un livre court, comme survolé : les scènes sont évoquées sans être vraiment décrites, les détails sont peu nombreux et concentrés sur certains sujets sur lesquels l'auteur s'attarde. Le tout pourrait être raconter comme un rêve, sans que l'acteur n'ait à sortir de sa chambre d'hôtel.

Ajoutez au tableau quelques détails sexuels risibles (mais c'est le but, il ne s'agit pas d'un livre érotique), quelques états d'âmes, un personnage principale égocentrique et - il faut le dire - quelque peu philosophe : obtenez "Apollon et les putains".

Des détails et des figures de style pas forcément inintéressantes ont mitigé mon avis sur ce livre, alors que le style est loin de me plaire : un homme qui discute plus avec lui-même qu'avec les autres et de manière assez monotone.

Par contre, il m'a complétement perdue lorsque le point de vue subjectif du narrateur a perduré après sa mort ! Et mieux encore, il arrive à lire dans les pensées des putains qui sont avec lui sur le bateau... et réalise même lorsque ses testicules disparaissent, mangées par l'une d'entre elles...

En résumé : quelques passages sympas, mais un style loin d'être à mon goût, un mélange de style même, et un sujet pas vraiment captivant... En essayant peut-être d'être originale, l'auteur tombe dans un style désormais banal (même s'il ne l'était peut-être pas au début des années 90, moment de l'écriture).

=|

Publié dans Autres - français, =|

Commenter cet article