Harry Potter and the Philosopher’s Stone, J.K. Rowling

Publié le par Le Colibri

Harry Potter and the Philosopher’s Stone, J.K. Rowling

Histoire

Un jeune orphelin, Harry Potter, vit avec ses oncle, tante et cousin, détestables avec lui. Des événements bizarres ont lieu autour de lui.

Le jour de son onzième anniversaire, il apprend qu’il est un sorcier et est invité à s’inscrire à l’école de magie Hogwards. Il apprend à ce moment-là qu’il est également célèbre : ses parents ne sont pas morts dans un accident de voiture, comme on le lui a toujours dit, mais tués pas un mauvais et puissant sorcier, Voldemort, qui semait la terreur à cette époque. Et qui n’a pas réussi à la tuer lui, jeune bébé à l’époque : sa tentative s’est soldée par une perte de ses pouvoirs.

A l’école Hogwards, il se lie d’amitié avec Ron, un garçon roux ayant cinq frères ainés et une petite sœur, et Hermione, une « intello » plutôt pointilleuse sur les règles. Ensemble, ils en enfreindront quelques unes, principalement pour découvrir ce qui se cache dans le couloir du troisième étage, interdit aux élèves cette année : une pierre philosophale, transformant tous les métaux en or et produisant un élixir de vie éternelle.

Lorsqu’ils seront persuadés que Snape, un professeur auquel ils vouent une haine réciproque, a pour projet de la voler pour la remettre à Voldemort, ils n’hésiteront pas à passer toutes les épreuves permettant d’y accéder pour la trouver avant lui : un chien à trois têtes, une plante un peu trop grimpante, un jeu d’échec vivant, des poisons. Enfin, Harry affrontera seul non pas Snape mais un autre professeur, Quirrell, qui abrite à l’arrière de son crâne Lord Voldemort. Il sera sauvé juste à temps par Albus Dumbledore, le directeur de l’école.

Mon avis

Je me demande bien pourquoi je raconte encore l’histoire : y a-t-il des gens qui ne la connaissent pas ? De plus, il m’a fallu faire un choix parmi les événements si denses qui se déroulent dans ce livre.

J’avais lu le livre en français il y a plus de dix ans, vu le film (lu tous les livres et vu tous les films, d’ailleurs), et pourtant j’ai encore pris plaisir à le relire, cette fois en anglais.

L’histoire est intéressante, pleine de détails et de rebondissement ; le style est rapide, agréable : comme à chaque fois, j’avais vraiment l’impression d’être avec eux à Poudlard ! – Hogwards, pardon. Je me souvenais dans les grandes lignes de ce qui allait arriver, j’avais envie de les aider, et pourtant je ne me rappelais pas chaque détail, donc j’ai encore été surprise.

Il faut dire quand même que c’est vraiment une fiction. On apprend la magie aux enfants (adolescents), mais le français (ou l’anglais), les maths ? Rien du tout ! Et des heures de retenue données à 23h… Je n’ai jamais vu des enfants de 11 ans se coucher aussi tard et réviser aussi régulièrement ! C’est peut-être ça qui fait rêver. Je chipote, je le sais : il s’agit de points auxquels j’ai à peine pensés.

L’important est de se laisser plonger dans ce monde magique, de se dire qu’après tout, nous ne sommes peut-être que des Muggles (Moldus) et qu’il existe vraiment quelque part !

J’ai bien envie de continuer à lire, la suite, en anglais toujours, et peut-être même de revoir chaque film !

=)

Commenter cet article